Korian : le spécialiste du bien vieillir

Bonsoir,

Nous avons tous en tête le récit d’un voisin ou d’un ami, dont le père ou la mère âge (e) est parti(e) en maison de retraite, parce que  sa dépendance était devenue trop importante pour qu’il ou elle puisse rester à la maison.

A l’échelle familiale, cela n’est jamais un évènement anodin, tant les frais induits sont importants, parfois jusqu’à 3000 ou 4000 euros par mois dans certaines maisons de retraite « haut de gamme ».

La dépendance est très mal couverte par le système social français : il n’est pas rare que le logement de la personne dépendante soit financé par la revente de la résidence principale, après avoir liquidé progressivement tous les placements bancaires et financiers sur quelques années.

Le secteur du vieillissement de la population, en Europe, au Japon et aux Etats-Unis est un secteur particulièrement florissant, avec une très grande visibilité des besoins à venir, sur plus de trois décennies, mais également un énorme défit en terme de financement de cette transformation sociétale.

Qu’on en juge ! Une projection de la pyramide des âges de la population française en 2007 et 2034 et 2055 donne une juste idée de la profondeur de ce marché à l’horizon d’une trentaine d’années. le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans va plus que doubler !

pyramide-3-dates

Dans ce secteur porteur et plein d’avenir, trois sociétés sont cotées à la bourse de Paris : Orpéa, Korian, et Le Noble Age.

Pas forcément connus du grand public, ces groupes agissent sur le marché dit « privé commercial » des maisons de retraites, en concurrence avec le secteur public et le privé associatif. Depuis plusieurs années leurs performances financières impressionnent les observateurs.

Ces trois sociétés sont traditionnellement très chères en bourse. Il est difficile de les acheter à un prix « correct ». Toutefois, parmi celle-ci, KORIAN me semble actuellement à un prix raisonnable. A 25 euros, le PER (prix/bénéfices) est d’environ 20 fois les bénéfices. C’est un prix acceptable pour démarrer une ligne dans notre portefeuille à « dividendes croissants » !

KORIAN a connu un parcours boursier particulièrement difficile et chahuté en 2016. Son titre a perdu plus de 30% au moment où nous écrivons ces lignes. Cette chute est principalement motivée par l’annonce d’un plan stratégique pour les cinq prochaines années que le marché a jugé timoré et peu ambitieux en terme de croissance organique.

Ce plan stratégique doit permettre au groupe d’atteindre un chiffre d’affaire d’environ 3,8 Mds€ en 2021 et de générer une marge bénéficiaire de 14,5%. Or, en 2016, le chiffre d’affaire de KORIAN devrait déjà atteindre les 3 milliards d’euros et dégager une rentabilité de 14%. Cela représente donc une hausse de son chiffre d’affaire de 25% en 5 ans, soit un modeste 5% par an, hors croissance externe.

Il semblerait que la nouvelle patronne du groupe, Madame Sophie Boissard, ait décidé de promettre « des souris » pour mieux livrer des « éléphants » le moment venu !

Cette approche prudente se défend parfaitement en terme d’image et d’affichage, pour la nouvelle direction, mais je suis convaincu que KORIAN pourra faire beaucoup mieux que cela d’ici 5 ans, car le groupe souhaite également continuer sa politique de croissance externe en Europe !

Bonnes soirée et bon week-end

Stéphane

PS : partagez et commentez si vous aimez. N’hésitez pas à me poser toutes vos questions ou à me faire connaître vos « favorites » dans le secteur…

Les informations délivrées par ce site sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement ou un conseil en investissement financier. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement. En consultant cet article, vous reconnaissez que son auteur ne peut être tenu pour responsable des préjudices directs, indirects ou consécutifs découlant de l’utilisation des informations et matériels contenus dans celle-ci ou d’autres matériels auxquels vous pourriez avoir accès par le biais de liaisons hypertextes à partir de celle-ci. Les informations et les chiffres fournis peuvent comporter des inexactitudes. L’auteur peut détenir des titres ou produits mentionnés. Il ne prend jamais de positions opposées à ce qui est indiqué dans cet article de blog.

 

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Stéphane GRIMALDI dit :

    Le groupe a pâti de l’annonce de 13 décès de personnes âgées dus à la grippe dans un établissement situé à Lyon. Une enquête est en cours pour déterminer s’il y a eu des dysfonctionnements. Le chiffre d’affaire du 3ème trimestre est en progression de 15,5% intégrant une croissance interne satisfaisante de 4%.

    Je suis toujours acheteur de cette belle valeur sur repli.

  2. Stéphane dit :

    Sur l’année 2016, l’action KORIAN aura cédé près de 18%. Il faut dire que le plan stratégique à 5 ans dévoilé par la nouvelle direction a été vu comme très prudent, trop peut-être ! La guidance fixée par Sophie Boissard, la directrice du groupe, a été conçue pour être dépassée.

    La chute du titre a été pour nous, une belle occasion d’achat d’autant qu’il est désormais fortement décoté par rapport à Orpea, le comparable le plus immédiat.

    J’en ai profité pour initier une première ligne.

    Je me fixe une objectif de 34 euros pour fin 2017.

    Stéphane