Sortez du troupeau !

Bonsoir,

Beaucoup de personnes considèrent que l’investissement en actions n’est pas fait pour elles. Les raisons invoquées sont nombreuses et variées, mais démontrent souvent la paresse intellectuelle, la peur irrationnelle ou l’imprévoyance la plus coupable :

– « C’est risqué » (le courage, c’est payant, mais pas pour les peureux !)
– « C’est trop compliqué », (vous n’avez même pas essayé !)
– « Je n’ai pas le temps » (et vous en subirez les conséquences lorsque vous n’aurez plus le temps de vous retourner !)
– « Mon banquier s’occupe déjà de moi » (il s’occupe avant tout de son propre avenir financier !)
– « Je n’ai pas d’argent » (et vous achetez chaque année, les derniers gadgets technologiques à la mode !)
– « On verra plus tard » (plus tard sera trop tard !)

Si vous n’avez pas encore pris la décision de vous intéresser sérieusement à l’investissement en actions, j’ai très envie de vous secouer et de vous bousculer un peu ce soir.

Après tous les articles que j’ai écrit et publié depuis plus de 6 mois sur ce blog (35 articles), vous n’avez toujours par avancé concrètement sur ce chemin ?

En n’investissant pas dans les actions, alors que vous disposez encore de nombreuses années pour investir « à long terme », vous laissez ENORMEMENT d’argent sur la table.

A combien s’élèvera votre manque à gagner ?

Je ne peux le chiffrer qu’en me référant au données du passé : si vous aviez investi 100.000 euros sur l’indice CAC 40 (dividendes réinvestis), le 1er janvier 1988, vous auriez aujourd’hui sur votre compte titre, 29 ans plus tard, 1.192.600 euros (chiffrage arrêté au 11/02/2017). La performance enregistrée a été de presque 9% l’an sur l’indice parisien, dividendes réinvestis. Il s’agit d’une multiplication par 12 de votre capital initial.

Alors, bien sûre, les performances passées ne sont pas garantes des performances futures, mais cette incertitude ne doit pas vous conduire à la procrastination. Au boulot, prenez-vous en mains et sortez du troupeau !

Voici votre premier travail : dites-moi, dans les commentaires, les bonnes résolutions que vous entendez prendre pour avancer sur le chemin de votre liberté financière, grâce à l’investissement en bourse.

Votre « moi » de dans 20 ans vous remerciera d’avoir pris la bonne décision, vingt ans plus tôt !

Bonne soirée et bon week-end.

Stéphane

Les informations délivrées par ce site sont données à titre pédagogique. Elles ne constituent en aucun cas des recommandations d’investissement ou un conseil en investissement financier. Le lecteur se doit d’étudier les risques avant d’effectuer toute transaction. Il est seul responsable de ses décisions d’investissement. En consultant cet article, vous reconnaissez que son auteur ne peut être tenu pour responsable des préjudices directs, indirects ou consécutifs découlant de l’utilisation des informations et matériels contenus dans celle-ci ou d’autres matériels auxquels vous pourriez avoir accès par le biais de liaisons hypertextes à partir de celle-ci. Les informations et les chiffres fournis peuvent comporter des inexactitudes. L’auteur peut détenir des titres ou produits mentionnés. Il ne prend jamais de positions opposées à ce qui est indiqué dans cet article de blog.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Cap ex dit :

    Sympa ce blog.

    Une de mes dernières résolutions après 5 ans d’investissement dans le cadre du PEA.
    Devenir complètement fluent en anglais financier (en bonne route) afin d’étendre mon terrain de jeu à la zone Euro sur des stés de croissance à faible dividende (withholding tax très marquée selon les pays et non récupérable dans un pea). Je souhaite donc garder l’€ !!!
    Tout ceci afin d’écouter conf call et lire présentations des entreprises et rapports annuels. Je pense que l’info. financière n’a jamais été aussi dispo pour les actionnaires individuels, les relations investisseurs donnent un coup de main aussi au besoin, ne pas hésiter à les contacter.

  2. Sun dit :

    J’ai ouvert un PEA pour prendre date.